Feeds:
Posts
Comments

Archive for July, 2013

Embauchée – J’ai pris un an pour trouver le bon emploi.

Read Full Post »

« Tapez m’en cinq ! » Je pourrais avoir dit ça à tout le monde le jour quand je suis partie d’une carrière qui a duré 16 ans dans une institution financière stable, global.  Après avoir été promue cinq fois, à cinq différents secteurs d’activité, mon poste de haute direction a été aboli parce que les principales responsabilités de mon rôle ont été centralisées au siège social international de la société.  L’obtention d’un forfait d’indemnité m’a affirmé, qu’il était le temps de forger un nouveau cheminement de carrière.

Les presque douze mois qu’il m’a pris pour accepter une offre d’emploi permanent, à temps plein, se sont avérés un voyage enrichissant, rempli de nouvelles expériences. Plus important encore, les expériences ont changé certaines de mes croyances qui sont généralement enracinées dans l’esprit de beaucoup de cadres seniors qui sont en milieu de carrière.

  • Faites attention. Soyez prêt à changer de direction.

C’est généralement un bon signe quand on a fait tout ce que l’on peut faire, ce qui est juste, et puis on ne réalise pas de bons résultats.  On devrait conclure que l’on est dirigé dans une meilleure (lire: différent) direction, et c’est tout bon.

Au cours de ma recherche d’emploi, j’ai fait toutes les bonnes choses. J’ai construit une base de données de toutes mes compétences et d’expériences, de laquelle j’ai personnalisé mon CV pour des emplois spécifiques.   J’ai optimisé ma présence dans les médias sociaux en développant mes connexions sur LinkedIn.  J’ai fait le réseautage, j’ai écrit des blogs et fait des tweets régulièrement sur Tweeter. Je me suis engagé activement dans le bénévolat, j’ai exploré les possibilités d’emploi dans ma ville et à l’extérieur de la ville, etc…  Mais après sept mois, les portes fermées à plusieurs très bonnes pistes, dans chaque cas, pour des raisons hors de mon contrôle.  La nomination d’un nouveau vice-président qui avait besoin de repenser la structure du département, les compressions budgétaires imprévus, politiques d’entreprise qui ont donné la préférence aux candidats à l’emploi de l’entreprise – ce sont quelques-uns des bâtons mis imprévisiblement dans la rue.

Quand j’ai réalisé que j’avais épuisé les possibilités dans les entreprises que j’ai ciblées, j’ai pris la décision de changer de direction et d’explorer de nouvelles possibilités.  La consultation et un changement de secteur d’activité étaient les deux options que j’ai décidé d’explorer. Quand j’ai commencé à investir la plupart de mes efforts dans ces options, j’ai été étonné de voir la rapidité avec laquelle les opportunités de consultation ont commencé à se matérialiser ainsi que les invitations à des entrevues dans les entreprises que je n’avais pas auparavant considérées.

  •  «Les titres sont inévitables, et ils sont encore respectés, mais ils sont seulement une accréditation »

Dans les mots de Mike Lipkin, “Hierarchy is so boomer. The new reality is about heterarchy – where leaders and followers are interchangeable depending on circumstances.”

La hiérarchie est donc boomer. La nouvelle réalité est  heterarchy – où les leaders et les suiveurs sont interchangeables selon les circonstances.

Ceux et celles qui sont à la recherche d’emploi et qui, comme moi ont gravi les échelons de l’entreprise depuis de nombreuses années dans une entreprise, ont tendance à être trop préoccupés par les titres, et les structures organisationnelles.  Je suis d’accord que chaque personne devrait chercher du travail stimulant qui correspond à son expérience et expertise.  Cependant, la vérité est que l’échelle des entreprises est une métaphore obsolète. Dans la plupart des organisations progressistes, des lignes pointillées et les structures organisationnelles horizontales donnent lieu à l’utilisation optimale des talents dans les milieux de l’équipe de collaboration. C’est là où il y a beaucoup de possibilités pour les cadres qui veulent faire du travail utile et  satisfaisant.

  • Allez où vous êtes célèbre pas toléré.

Comme la plupart des chercheurs d’emploi, j’ai fait face à plusieurs rejets décevants. Ce que j’ai noté est que, avec  une longue période de temps sans emploi, il y avait la tentation d’essayer de me convaincre que je pourrais accepter un offre d’emploi dans une entreprise dont la culture corporative et les valeurs ne me convenaient pas, même si j’avais les qualifications et l’expérience pour le poste. J’ai dû me rappeler à quelques reprises, que pour réussir, j’ai besoin d’être dans un environnement propice à mon épanouissement personnel. Trouver le bon milieu de travail exige la définition claire et un engagement sans compromis à mes valeurs et objectifs de vie.

  • Mise en réseau n’est pas seulement pour les chercheurs d’emploi.

Les meilleures perspectives de carrière dans une organisation peuvent être effacées  au hasard et sans prévision.  Le monde corporatif se caractérise par le changement continuel avec la restructuration, les fusions et désinvestissements.  Aucun employé ne peut prendre la sécurité d’emploi pour acquis.

La leçon la plus important que j’ai appris de ma recherche d’emploi, est que c’est à chaque personne, soit à l’emploi ou pas, de développer en permanence, leurs compétences en marketing personnel et le développement des réseaux professionnels ainsi que sociaux.  Le monde du travail a changé et continuera à changer.  La motivation personnelle et la capacité de reconnaître des opportunités dans l’évolution des circonstances sont essentiels. Construire un solide réseau de professionnels, contacts communautaires et sociaux est la clé pour obtenir un emploi, gérer la carrière et de faire la transition de carrière lorsque le travail n’est plus là.

Voir le tableau d’ensemble. Cibler les éléments importants.  www.camilleisaacsmorell.com

Read Full Post »